Home, Toni Morrison (10/18)

9782264058799

Au début du roman, Franck Money, jeune soldat envoyé en Corée, rentre aux États-Unis. Même s’il rencontre une femme dès son retour du front, il peine à reprendre une vie normale, tant les souvenirs de la guerre et ses propres démons l’obsèdent.

Ce voyage retour est l’occasion de quelques flashbacks à travers son enfance en Géorgie au côté de parents travailleurs mais absents, d’une grand-mère remplie de haine et d’une sœur sur laquelle il veille. C’est justement lorsqu’il apprend que cette dernière est souffrante que Franck prend la route de Seattle à Atlanta pour la retrouver et la ramener dans la ville de leur enfance, Lotus. Dans cette ville qu’il a longtemps détestée et cherché à fuir, il trouvera peut-être la paix et la rédemption.

Ce très court roman enchaîne les points de vue et les modes de narration. On alterne ainsi entre flashbacks, récit du voyage retour de Franck, discours à la première personne de celui-ci, et récit centré sur la vie de sa sœur Cece. L’écriture de Toni Morisson est percutante. Le texte est brut, sans aucun superflu, sans jugement sur les personnages. Les pages qui correspondent à la confession de Franck sont de ce point de vue là les plus marquantes.

L’auteur reprend des thèmes qui lui sont chers comme le racisme et la rédemption. Elle brosse un portrait terrifiant de l’Amérique des années cinquante, lorsque les Noirs étaient refusés dans la plupart des restaurants et des hôtels, même lorsque ceux-ci avaient combattu pour leur pays. Toni Morisson recrée cette atmosphère en très peu de mots. Le décor est posé, les personnages s’imposent.

Même si j’ai trouvé ce roman moins percutant que Beloved, du même auteur (une merveille !), il est rare qu’un roman si court livre autant d’émotions et bouleverse autant.

Publicités

Une réflexion sur “Home, Toni Morrison (10/18)

  1. J’ai Beloved dans ma bibliothèque, mais j’ai lu tant d’avis de gens qui l’int trouvé trop dur et trop triste que je n’ose plus m’y attaquer de peur de pleurer toutes les larmes de mon corps…! Il va falloir que je me montre courageuse je crois 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s