Les Revenants, Laura Kasischke (Le Livre de poche)

les_revenants_recadre

Nicole Werner est une élève brillante, une des plus belles filles du campus et membre de la sororité Omega Thêta Tau. Elle meurt brutalement dans un accident de voiture alors que son petit-ami Craig Clements-Rabbit, qui sortira indemne de l’accident, est au volant. À la surprise générale, Craig revient sur le campus l’année suivante et retrouve son ex-compagnon de chambre Perry, lui aussi très proche de Nicole avec laquelle il a partagé toute sa scolarité. Ce dernier s’inscrit dans le cours de Mira Polson consacré à la mort et lui fait part de ses doutes au sujet du décès de Nicole. Pour la jeune professeure, maman débordée de deux jumeaux et qui doit faire face à une grosse crise conjugale, l’occasion se présente alors de rédiger enfin sa publication nécessaire à son maintien à l’université. De son côté, Shelly Lockes, professeur de musique et unique témoin de l’accident, conteste la version officielle et cherche dans une lutte désespérée à faire entendre sa voix.

Les chapitres suivent tour à tour Perry, Craig, Shelly et Mira, chacun lié de près ou de loin au drame. Le sujet principal du roman est la mort, le deuil qui l’accompagne, les questions sur ce que deviennent les morts et si leur retour est possible. L’ombre de Nicole plane en effet sur tout le campus. Craig et Perry surtout ont l’impression de la voir partout. Que dire aussi de ces appels et de ces courriers mystérieux ? Mira écoute attentivement Perry, mais son expertise sur le sujet de la mort l’empêche de croire à ces histoires de revenants. Le deuil seul peut-il faire naître ces hallucinations ? L’auteur réussit à créer une atmosphère inquiétante et morbide qui saisit très vite le lecteur. Les mystères qui entourent la sororité intensifient cette ambiance. Les bizutages les plus cruels accueillent les nouvelles sœurs de Oméga Thêta Tau. À première vue, le lecteur s’interroge sur le décalage entre la personnalité sans défaut, sans faille, de Nicole et sa présence au sein d’une sororité aussi cruelle. Mais Nicole est un personnage bien plus complexe qu’il n’y paraît…

Au fil des pages, le lecteur est confronté à de nouvelles révélations. L’auteur s’amuse dans un univers de faux-semblants et parvient avec talent, du moins dans les premières parties, à semer le doute et à nous tromper. Il faudra suivre les quatre personnages principaux, tous en quête de réponses, pour arriver aux révélations finales, même si l’auteur ne clôt pas tout à fait son récit et laisse de nombreuses portes ouvertes.

Ce roman appartient à la catégorie des campus novel. Le cadre du campus est en effet tellement inspirant qu’il a donné naissance à un genre. On peut notamment citer Le Maître des illusions de Donna Tartt, Moi, Charlotte Simmons de Tom Wolfe, Les débutantes de J. Courtney Sullivan, ou encore Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides. Un genre pour lequel j’ai un a priori très positif. L’auteur réussit à nous plonger dans cet univers si particulier des campus américains, avec ses fraternités et sororités, les bizutages les plus inventifs et les plus terribles, etc. Sur ce point, c’est donc une réussite. Mais il manque selon moi quelque chose dans ce roman. Peut-être aurait-il pu gagner à être plus court. Alors que les premières parties nous tiennent en haleine, la révélation tant attendue traîne en longueurs inutiles. L’écriture perd en intensité et le lecteur risque de s’ennuyer à voir les personnages tourner en rond autour d’une révélation dont il a déjà saisi la substance. Si l’écriture de Laura Kasischke est agréable, si son style est intéressant, mélange équilibré entre douceur et froideur, entre ordinaire et étrange, certains dialogues tombent à plat et l’auteur n’évite pas toujours les clichés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s