Peter Pan – Tome 5 – Crochet, Loisel (Vents d’Ouest)

51UHIZlPxsL._SX366_BO1,204,203,200_

Nous retrouvons, dans ce cinquième tome, le capitaine et ses pirates. Suite au précédent épisode où un crocodile lui a dévoré la main, le capitaine porte un crochet qu’un des marins vient de lui bricoler en fondant leur trésor. Le crocodile continue de rôder autour du navire et le capitaine tremble à chacun de ses « Tic tac ». Toujours aussi décidé à se venger, il s’apprête à rejoindre l’île avec ses hommes pour retrouver Peter.

Pendant ce temps, Peter, Rose, les créatures imaginaires et les enfants perdus, sentant le danger approcher, emménagent dans un nouveau coin de l’île. Rose joue à merveille son rôle de mère, comptant sur Peter pour jouer le rôle du père. Ce dernier se demande s’il a bien fait de ramener toute cette petite troupe avec lui et en a assez de leurs « rêves de filles ».

Une fois sur  l’île les pirates seront repérés par les indiens, puis se retrouveront confronter au crocodile insatiable. Pendant ce temps, Peter disparait, faisant naître une grande inquiétude chez ses amis.

Dans ce tome, Peter poursuit sa métamorphose en Peter Pan. Il ne se reconnaît plus tout à fait chez ses amis les enfants perdus, ses priorités ne sont plus les mêmes. Comme les créatures imaginaires, sa mémoire lui fait défaut et l’oubli devient son seul réconfort. Si le jeune garçon a beaucoup changé depuis le premier tome, certains de ses défauts demeurent, comme son incroyable prétention et sa mauvaise foi. Loin de le rendre agaçant dans ce tome, ses défauts le rendent d’autant plus touchant qu’ils sont les seuls restes de ce qui faisait de lui un petit garçon.

On retrouve les couleurs caractéristiques du Pays imaginaire. Les cases sont encore une fois riches de détails et les expressions des personnages (de premier plan, mais aussi les plus anecdotiques) sont soignées. Comme dans les tomes qui précédent, les cases les plus sombres sont celles qui mettent en scène Londres. L’action prend place la nuit et une nouvelle intrigue apparaît : celle de Jack l’Éventreur. Le rapport entre les deux intrigues pose de nombreuses questions que Loisel laisse en suspens, semant le doute chez son lecteur.

Ce cinquième est, comme le précédent, riche en rebondissements et surtout en révélations. La conclusion donne irrésistiblement envie de lire le suivant, et dernier, tome de la série.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s