Hortense, Jacques Expert, 2016 (Sonatine)

couverture-thriller-expert-hortense

Sophie Delalande mène une vie qu’elle pourrait qualifier elle-même d’insignifiante jusqu’à sa rencontre avec Sylvain, un homme très beau au charme magnétique. Flattée de plaire à un tel homme, Sophie ne se rend pas immédiatement compte qu’il profite d’elle et qu’elle est la victime d’un pervers narcissique. Lorsqu’elle lui annonce sa grossesse, Sylvain prend la fuite.

Sophie élève donc seule sa fille, Hortense. Elle se complaît dans cette relation exclusive, n’a pas d’amis, doit se forcer à maintenir un lien avec sa famille. Hortense est tout pour elle.

Un soir, Sylvain se rend chez Sophie, l’agresse et kidnappe Hortense, alors âgée de trois ans. Sophie est détruite. Elle s’éloigne de sa famille, tout aussi bouleversée par cette disparition. Elle accepte cependant l’aide de certains collègues, réunis en comité de soutien, qui lui conseillent de témoigner de son histoire à la télé. Mais pour l’aider, il y a surtout Isabelle, sa seule amie, qui la soutient depuis les premières menaces de Sylvain.

L’enquête pour retrouver Hortense et son père piétine. Sophie s’agace des lenteurs et des failles de la justice et des policiers et elle le fait savoir. Un soir, elle est bousculée par une jeune femme blonde dans la rue. Pour elle, il n’y a aucun doute : cette jeune femme est sa fille.

Ce thriller est captivant. On enchaîne ces courts chapitres avec empressement pour connaître le fin mot de cette histoire. Au début du roman, la voix de Sophie, témoignant du drame qu’elle a vécu, se mêle à des extraits de dépositions. Par la suite, la voix d’Emmanuelle (que Sophie ne peut s’empêcher d’appeler Hortense) se joint au récit. Cet entremêlement de voix intensifie le rythme et prolonge l’effet de suspens. L’auteur parvient à créer un sentiment très fort de malaise. La relation entre Sophie et Emmanuelle/Hortense se construit peu à peu, reposant sur un énorme mensonge.

Ce roman se lit très bien. L’écriture est efficace sans être très littéraire. Cependant, l’auteur a un vrai talent pour surprendre et tenir en haleine. Peu à peu, il nous fait voir Sophie sous un autre jour, de façon très progressive et maîtrisée. Même si certains rebondissements sont très prévisibles, la chute est inattendue et glaçante !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s