0

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais, 2016 (Sarbacane)

couv-Songe-a-la-douceur-620x987

Ce roman de Clémentine Beauvais est totalement atypique. Il s’agit d’une véritable prise de risque de la part de l’auteur, qui ne fait pas dans la facilité en choisissant d’adapter Eugène Onéguine, roman en vers d’Alexandre Pouchkine, datant de 1831. Le risque est encore plus grand de proposer un roman en vers libre et de jouer autant sur la mise en pages et la typographie. Pourtant, l’auteur réussit ce pari haut la main !

L’histoire est celle de Lensky, Olga, Tatiana et Eugène et de leur découverte de la passion amoureuse. Lensky aime Olga à la folie. Son meilleur ami Eugène est un adolescent désabusé. La petite sœur d’Olga, Tatiana est malgré tout séduite par ce garçon à l’assurance déconcertante. Leur histoire ne dure pas : tout d’abord à cause du caractère d’Eugène et de son pessimisme mais surtout à cause d’un drame qui vient bouleverser la vie de ces adolescents.

Lire la suite

0

Vernon Subutex 3, Virginie Despentes, 2017 (Grasset)

Vernon-Subutex

Vernon Subutex revient dans un troisième tome. Après l’avoir découvert disquaire dans le tome 1 puis SDF et enfin gourou mystique dans le tome 2, les lecteurs avaient hâte de découvrir la suite de ses aventures.

Lorsque l’on retrouve Vernon Subutex et sa bande, tout semble aller pour le mieux. Vernon est toujours DJ et chaman lors de grands rassemblements nommés « convergences ». Pendant que Subutex mixe, les gens dansent, entrent en transe, communient. Ces soirées connaissent un petit succès et consolident les liens entre Vernon Subutex et sa bande : La Hyène, Pamela, Kiko et les autres. La rupture intervient lorsqu’on leur annonce la mort d’un des leurs et l’héritage qui en découlent. Subutex se méfie de ce cadeau dont il sait qu’il viendra bouleverser leur petite vie tranquille. Mais une menace plus grande pèse sur le roman. Dopalet cherche à se venger…

Lire la suite

0

Valet de pique, Joyce Carol Oates, 2017 (Philippe Rey)

joyce-carol-oates-valet-de-pique-un-nouveau-roman-mordant-02

Andrew J. Rush est un auteur à succès. Ses romans policiers se vendent à des millions d’exemplaires dans le monde. Écrivain et père de famille comblé, Andrew Rush mène une vie tranquille dans une petite ville du New Jersey. Mais il cache un secret que même sa famille, son agent et son éditeur ignorent. Il écrit sous le pseudonyme du Valet de pique des romans noirs qui rencontrent un certain succès mais choquent par leurs sujets et le style violent et pervers. Andrew veille à ne rien montrer de sa double vie. Jamais il ne pourrait assumer ces récits scabreux, lui que l’on surnomme le « Stephen King du gentleman ». Pourtant, sa double vie est menacée lorsqu’il reçoit une plainte d’une voisine, Mrs Haider qui l’accuse d’avoir plagié ses romans autoédités. Plus tard, c’est sa fille qui tombe sur un roman du Valet de pique et s’étonne des similitudes entre l’histoire et sa propre vie.

Lire la suite

0

Une dernière danse, Victoria Hislop, 2014 (Les Escales)

9782365690874

 

Sonia, londonienne d’une trentaine d’années, s’ennuie dans son couple et dans sa vie. Avec son amie Maggie, elle décide de prendre des cours de salsa. Très vite, la danse devient une passion et vient remettre du piment dans sa vie. Afin de perfectionner leur pratique, Sonia et Maggie se rendent à Grenade pour suivre des cours de danse.

Alors qu’elle prend un café en terrasse, Sonia se lie d’amitié avec le serveur, Miguel. Ce dernier se propose de lui faire visiter la ville et de lui raconter l’histoire de Grenade. Sonia est particulièrement intriguée par des photographies qui décorent le café de Miguel. On y voit une danseuse de flamenco ainsi qu’un torero. Miguel se lance alors dans le récit de la famille Ramirez dont la vie, comme celle de nombreux espagnols, fut bouleversée par l’arrivée au pouvoir de Franco.

Lire la suite

0

Hortense, Jacques Expert, 2016 (Sonatine)

couverture-thriller-expert-hortense

Sophie Delalande mène une vie qu’elle pourrait qualifier elle-même d’insignifiante jusqu’à sa rencontre avec Sylvain, un homme très beau au charme magnétique. Flattée de plaire à un tel homme, Sophie ne se rend pas immédiatement compte qu’il profite d’elle et qu’elle est la victime d’un pervers narcissique. Lorsqu’elle lui annonce sa grossesse, Sylvain prend la fuite.

Sophie élève donc seule sa fille, Hortense. Elle se complaît dans cette relation exclusive, n’a pas d’amis, doit se forcer à maintenir un lien avec sa famille. Hortense est tout pour elle.

Un soir, Sylvain se rend chez Sophie, l’agresse et kidnappe Hortense, alors âgée de trois ans. Sophie est détruite. Elle s’éloigne de sa famille, tout aussi bouleversée par cette disparition. Elle accepte cependant l’aide de certains collègues, réunis en comité de soutien, qui lui conseillent de témoigner de son histoire à la télé. Mais pour l’aider, il y a surtout Isabelle, sa seule amie, qui la soutient depuis les premières menaces de Sylvain.

Lire la suite

0

Junky, William S. Burroughs, 1953 (Folio)

41meoge1qql-_sx302_bo1204203200_

 

Junky est publié en 1953. Il s’agit du premier livre de William S. Burroughs, un des membres fondateurs de la Beat Generation. C’est grâce à son ami Ginsberg que Burroughs parvient à publier son récit. Dans sa préface, Ginsberg rappelle le contexte d’écriture et de publication.

On suit dans ce roman l’errance et les expériences de drogue du double littéraire de l’auteur William Lee. On ne comprend pas bien ce qui pousse ce dernier à commencer la drogue. Lui non plus n’a pas l’air de bien comprendre ce qui l’y pousse. Commence alors une descente aux enfers. Loin d’être un récit misérabiliste, qui insisterait sur le pathos, le roman s’apparenterait presque à un documentaire. L’auteur y décrit les différentes drogues, les modes d’admission, les effets immédiats et les effets à long terme de façon clinique. Il se limite aux faits, entrant dans des détails surprenants comme le nombre de doses nécessaires avant d’atteindre l’addiction, les méthodes de sevrage, etc.

Lire la suite

0

Rage, Stephen King, 1993 (Ed. J’ai lu)

jl3439-1993

Charlie Decker est élève dans le lycée de Placerville, dans le Maine. L’histoire débute quand le lycéen est convoqué dans le bureau du proviseur. Ce dernier veut revenir sur un grave incident lors duquel Charlie a volontairement blessé un de ses professeurs. L’entretien tourne mal, Charlie insulte et provoque le proviseur qui décide de le renvoyer. En sortant de son bureau, le lycéen met le feu à son casier, tue sa professeur de mathématiques et prend en otage toute la classe. Commence alors un huis-clos haletant plus proche d’une psychothérapie de groupe que d’une prise d’otage traditionnelle.

Lire la suite