0

Nana, Emile Zola, 1880

27041

Dans ce neuvième tome des Rougon-Macquart, nous retrouvons Nana, rencontrée dans le tome précédent, L’Assommoir. C’est dans ce roman que le lecteur avait vu grandir la fille de Gervaise. Témoin de la déchéance et des mœurs dissolus de ses parents, Nana est une petite fille vagabonde et vicieuse.

Lorsque l’on retrouve Nana dans cet opus, elle est sur la scène du théâtre des Variétés et fait sensation dans le rôle de La Blonde Vénus. La jeune femme est pourtant dépourvue de talent, mais son charme, son audace et son attitude provocante ne laissent aucun homme indifférent. Dans son bel appartement, offert par un amant russe, défilent ses admirateurs, ses amants et ses créantiers. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de son jeune fils, Louiset, né de père inconnu, Nana se livre à la prostitution. Elle organise également des soirées où se mêlent des filles légères, des acteurs et ses nombreux prétendants. Un de ces hommes, le banquier Steiner, lui offre une maison à la campagne. Nana s’y rend et entreprend une liaison avec le jeune Georges Hugon, tout en poursuivant sa liaison avec le comte Muffat.

Lire la suite

0

Sarah, J.T. Leroy (10/18)

514RWSC8WKL._SY344_BO1,204,203,200_

Ce roman est le premier livre de J.T. Leroy, paru en 2001. Ce titre et aussi le suivant, Le Livre de Jérémie, adapté au cinéma par Asia Argento, ont mis sur le devant de la scène un auteur aussi surprenant par son style que par son look et son histoire personnelle. Transsexuelle, ayant vécu dans la rue, elle se présentait toujours en costard avec une chevelure blonde platine et des lunettes de soleil. Mais quelques années plus tard, la vérité éclate au grand jour, Jérémy T. Leroy s’appelle en fait Laura Albert et c’est sa belle-sœur qui joue le rôle de Jérémy devant les médias. Pour Laura Albert, Jérémy n’est autre que son alter ego masculin, un double imaginaire qui l’a sauvé de sa détresse.

Lire la suite